CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 13 décembre 2017             16h10
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Afrique du Sud: Zuma doit s’expliquer sur son dernier remaniement ministériel

ESPACE AFRIQUE  >  

Enième revers en Afrique du Sud pour le président Jacob Zuma. La justice a donné raison à l'Alliance démocratique, le premier parti d'opposition, qui avait lancé un recours pour forcer le chef de l'Etat à s'expliquer sur son remaniement ministériel controversé le mois dernier. Cette décision unilatérale de l'exécutif a conduit au limogeage du ministre des Finances Pravin Gordhan, ce qui a entraîné une dégradation de la note souveraine du pays et provoqué une vague de manifestations contre le président. Jacob Zuma doit désormais produire rapidement tous les documents justifiant cette décision.

Le président Jacob Zuma a désormais une semaine pour produire tous les documents, dossiers, conseils et recommandations, qui l'ont conduit à limoger son ministre des Finances Pravin Gordhan. Le chef de l'Etat devra notamment remettre aux juges le mystérieux rapport des services secrets sur lequel il se serait appuyé pour prendre sa décision.

Beaucoup considèrent que ce document a été monté de toute pièce pour évincer un ministre trop intègre et permettre aux amis de Jacob Zuma de continuer à puiser dans les finances de l'Etat.

L'ANC pourrait faire appel

Interrogé lors du Forum économique mondial sur l'Afrique, jeudi 4 mai, le président Zuma a aussi expliqué qu'il avait remanié pour « faire de la place aux jeunes » dans son gouvernement, mais cet argument peine à convaincre.

L'ANC pourrait bien faire appel de cette décision de justice, mais certains juristes estiment que Jacob Zuma tient là l'occasion de faire preuve de transparence et de reconquérir la confiance des Sud-Africains.

Après cette première victoire judiciaire, l'Alliance démocratique envisage déjà d'aller plus loin et lancer un recours pour que ce remaniement ministériel de grande ampleur soit déclaré illégal.

RFI.fr


Publié le 5/5/2017


A LIRE AUSSI...

Le Burkina Faso compte sur sa diaspora en Côte d’Ivoire pour relancer l’économie

Arabie saoudite: les autorités libanaises exigent le retour de Saad Hariri

RDC: attaque en cours de la ville d’Uvira, au Sud-Kivu

Biennale des photographes du monde arabe: l’Algérie et la Tunisie à l’honneur

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE