CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
lundi 16 juillet 2018             08h41
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Des objets présupposés archéologiques découverts à Beyla

SPORT & CULTURE  >  


Découverte d’une supposée pierres pré historique dans le village de Kota, Préfecture de Beyla . Pépé Gbanamou c’est le nom de l’homme qui dit recevoir de Dieu une révélation lui indiquant ces pierres dans la facette d’une grotte de la localité. L’homme a procédé ce lundi 7 janvier 2018, à la présentation de ces objets soit disant préhistoriques au Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique.

Pour l’instant non authentifiées, ces pierres noires au formes diverses pourraient s’ajouter à la longue liste des vestiges archéologiques en Guinée. Elles apparaissent comme l’une des dernières découvertes en 2017, si les recherches se révélaient productives. L’on sait peut sur l’utilité de ces pierres à en croire les responsables du Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique. Le détenteur de ces supposés objets préhistoriques explique comment il a reçus cette révélation dans son rêve.

«La nuit du 14 février 2017, j’ai eu la révélation qui m’a indiquée un point ou j’irai trouver dans une grotte dans sa fente, un objet préhistorique en pierre taillé. Sur le point, j’ai pris contact avec les autorités locales, ils sont délégués une commission pour m’accompagner aussitôt nous avons procédé ensemble au recouvrement de l’objet dans la fente de la grotte et ramener au village » a-t-il expliqué, Pépé Gbanamou.

Puisque tous les vestiges du sol et du sous-sol appartiennent à l’Etat, selon Badian Traoré conseiller culturel du département, la direction des patrimoines historique s’occupera de l’étude d’identification de ces pierres dans les jours à venir.

A Boffa également, d’autres vestiges avaient été découverts à Farinyaa justifiant que l’esclavage avait bel et bien existé même après son abolition en 1830. A en croire les spécialistes, beaucoup d’autres vestiges restent encore à découvrir dans le pays.

Moussa CFA Camara
zamacfa@gmail.com
+224 620 76 29 10



Publié le 9/1/2018


A LIRE AUSSI...

Foot – Coupe du Monde Russie 2018: l’Afrique peut-elle créer l’exploit ?

CNOSG: un congrès tenu sous une forte tension

Mamadouba Paye Camara un candidat ambitieux

Les artistes guinéens: un idéal autour du football

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE