CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 26 avril 2018             07h50
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Gouvernance locale : débriefing des rencontres d'échanges dans les 5 communes

SOCIETE  >  

Le consortium APID- Aide Guinée, dans le cadre de la finalisation et la capitalisation des activités de mise en œuvre du projet d’appui à la participation des citoyens aux processus démocratiques et à la gouvernance locale, a initié ce vendredi 12 janvier 2018 à Conakry un atelier de synthèse des rencontres d’échanges entre les élus et les citoyens dans les différentes communes de la capitale. La démarche vise à partager les résultats issus des échanges, pour favoriser la mutualisation des expériences.

D’après Lamine Bah, président du Consortium APID- Aide Guinée, la création et la dynamisation des cadres de concertations, qui constituent des espaces d’échanges entre les élus et les citoyens, est une réponse à la problématique de la redevabilité dans les collectivités dont la finalité est de favoriser la participation active des citoyens aux processus de développement des collectivités.

« Pendant cinq mois, le consortium a organisé des rencontres d’échanges dans les communes de Kaloum, Matoto, Ratoma, Matam et Dixinn. Ces rencontres ont permis de mettre en place tout d’abord, un cadre de concertation entre les élus et les citoyens, ensuite de conscientiser les OSC sur leur rôle de veille mais aussi d’offrir aux élus et aux citoyens, des opportunités d’échanges d’informations sur la gouvernance locale, en vue de favoriser la participation des citoyens aux processus de prises de décisions mais aussi à la prise en compte de leur préoccupation par les gouvernants » a- t- il déclaré.

Pour le chef d’équipe du PASOC, cet atelier vise à identifier des stratégies permettant de pérenniser des cadres de concertations initiés lors des rencontres dans les cinq communes. Par ailleurs, Ababacar N’Diaye est revenu sur le contexte dans lequel le projet est financé.

« Ce projet financé par l’Union Européenne, à travers le programme d’appui à la Société Civile, s’inscrit en droite ligne des objectifs du PASOC notamment, celui d’accompagner le processus de repositionnement de la société civile pour qu’elle puisse jouer pleinement son rôle d’acteur de développement et d’interlocuteur politique en matière de gouvernance » a- t- il ajouté.

Le représentant du Directeur National de la décentralisation a quant- à lui rappelé l’importance de la gestion à la base.

« La gouvernance locale est un processus, permettant aux élus locaux de bien gérer les affaires publiques suivant les disposition juridiques en vigueur et avec une certaine transparence de viabilité. De plus cette gouvernance suppose, que les élus responsables de la commune doivent tout mettre en œuvre pour la promotion de l’économie locale et un épanouissement de la vie communale » a conclu Issiaga Sylla.

En dépit des présentations sur les acquis et les faiblesses des différentes rencontres, à travers ce séminaire de deux jours, l’occasion sera lise à profit pour partager avec les acteurs de la société civile guinéenne, les 14 nouvelles compétences contenu dans le nouveau code des collectivités locales ainsi, que le rôle d’un élu au sein de sa localité.

Oumar Sow (00224) 666-526-66 / 622-209-207


Publié le 12/1/2018


A LIRE AUSSI...

CNSS : une formation à l’intention des partenaires sociaux

PASOC : la capitalisation des actions menées durant 3 ans

Des investisseurs turcs à Sékhoutouréya Pour la construction de 5.000 logements sociaux par an

Planification familiale: la Guinée vers l'accélération de son plan national budgétisé

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE