CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
samedi 18 novembre 2017             07h39
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Santé de la Reproduction : les députés à la sensibilisation

SOCIETE  >  

Les journées de sensibilisation des parlementaires sur la santé de la reproduction se sont ouvertes ce mercredi à Conakry. Les députés ont 48h pour mieux cerner la notion de santé reproductive. Cette question reste au centre des préoccupations de l’UNFPA qui appui les élus du peuple dans l’atteinte des objectifs dans le cadre de la santé de la mère et de l’enfant.

Cet atelier d’échange de deux jours, est la première phase de matérialisation des enseignements reçus par les parlementaires guinéens en août 2016 à Kindia. Ces travaux devront permettre aux députés d’être de véritables agents sensibilisateurs sur les questions liées à la santé de la mère et de l’enfant, auprès des populations qu’ils représentent.


La question de la santé reproductive reste encore un problème assez préoccupant en Guinée. L’enquête mixte de 2016 indique que le ratio de mortalité maternelle est de 550 décès pour mille naissances vivantes et une guinéenne fait en moyenne 5,6 enfants. Ce qui explique d’ailleurs la faiblesse du taux de prévalence contraceptive moderne qui est de 7,8%. Dans cette lutte pour une réelle santé de la mère et de l’enfant, les députés ont leurs places. Pour Aboubacar Cissé le représentant de l’UNFPA en Guinée, l’assemblée nationale peut contribuer à inverser la tendance en votant des lois en faveur de la santé de la reproduction et en garantissant leur application sur le terrain ainsi qu’en œuvrant pour un budget spécifique qui pourrait être accordé à l’acquisition des produits pour la santé de la reproduction.


L’assemblée Nationale guinéenne par la voix de son secrétaire général n’a pas manqué d’engagement lors de cette rencontre : Mohamed Bérété s’engage à mettre la question à l’ordre du jour de la prochaine session.

Pour Mohamed Bérété, une synergie d’action s’avère nécessaire au parlement pour l’atteinte de ces objectifs.


Saa Alou Yombouno
224-628-102-603


Publié le 13/9/2017


A LIRE AUSSI...

RTG : Le bureau syndical sortant reconduit.

SENACIP : ‘’Pas de citoyens sans respect des symboles de la République’’.

Justice : la chaine pénale à l’école de perfectionnement.

Le MAOG, un refuge pour les associations et ONG en Guinée

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE