CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 26 septembre 2017             09h08
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 23 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 18 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Coyah : le ministre annonce le dégagement des habitations

SOCIETE  >  

L’occupation au-dessus et au niveau des flancs de montagnes par des citoyens inquiète les autorités gouvernementales. C’est dans cette dynamique, que le département de la ville et de l’aménagement du territoire accompagné des certains cadres de l’environnement et le haut commandement de la gendarmerie nationale multiplie ces visites de terrain. Après avoir visité ce lundi 11 septembre 2017 certains sites à Coyah, les ministres promet de dégager les occupants de ces chaines de montagnes afin d'éviter des catastrophes.

Le gouvernement dans sa mission de sécurisation de la population et de leurs biens, a entamé une vaste opération de recensement des constructions sur les hauteurs et pieds de montagnes. Dans la préfecture de Coyah de loin long peut s’apercevoir, des chaines d’habitation sur des altitudes. Pour mettre un terme à cette façon d’agir des citoyens, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire entend prendre des dispositions. Des mesures qui visent à prévenir des situations de déforestations au niveau de ces zones. Le plus grave selon Dr Ibrahima Kourouma, est le risque de dangers auxquels s’exposent les habitants de ces maisons.

« Je voudrais profiter de l’occasion pour assurer à la population, que nous allons prendre toutes les dispositions pour que ceux qui sont installés de façon dramatique sur ces collines puissent être dégagés » a t- il déclaré.

Une visite qui a conduit également sur le site situé entre Dubréka et Coyah. Une zone appelée à Dubréka Kindiadi et à Coyah 43. Le premier constat, les autorités ont cherchés à démasquer l’auteur de l’ouverture d’une route sur la montagne. Devant les interrogations Abdoulaye Tanou Diallo, aménagiste s’est auto-désigné. Ensuite, il a été mis à la disposition de la gendarmerie. Tout en mesurant les risques pour la population qui est en train d’occuper les lieux, le préfet de Coyah dit n’avoir jamais fréquenté ce site.

« J’avoue que c’est la première fois que je vienne sur ces montagnes. Et je dis que c’est un haut risque d’habiter sur ces montagnes. En plus cette zone est stratégique et dangereuse pour la vie humaines » a ajouté Dr Ibrahima Barboza Soumah, préfet de Coyah.

A l’intention des particuliers qui sont venus faire des lotissements sans aucun ordre de mission, le ministre entend tout mettre en œuvre pour que les auteurs de ces aménagements répondent devant les autorités.

« Toutes personnes au niveau de l’administration qui seront impliquées dans cette façon de faire des pratiques déviantes dans ce cadre-là, vont naturellement répondre. De façon administrative, nous, nous allons prendre toutes les dispositions qu’il faut. Je vous assure que nous allons extirper du lot de nos responsables de tout ce qui seront impliqué la dedans. Il n’y a pas de corrompu sans corrupteur, tout ce qui sont aujourd’hui impliqué dans cette situation vont naturellement répondre devant les autorités » dixit Dr Ibrahima Kourouma, ministre de la ville et de l’aménagement du territoire.

Depuis l’entame de cette action, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire est toujours accompagné par le haut commandement de la gendarmerie nationale. Une manière selon le Général Ibrahima Baldé, d’assister ces différents départements, à travers leurs services techniques, dans le cadre de la sécurisation des opérations.

Oumar Sow (00224) 666-526-606 / 666-526-606

Publié le 12/9/2017


A LIRE AUSSI...

Kankan : le RENASCEDD s’active contre le changement climatique

Le gouvernement réagit face aux violences qui secouent la ville de Boké

Une mission de plan internationale en visite en Guinée

Marche Opposition : Rapport Cellule Balai Citoyen

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE