CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 13 décembre 2017             16h10
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
« Comme le guinéen n’est pas discipliné, il faut alors qu’on vous apprend à être discipliné » dixit Alpha Condé

SOCIETE  >  

C’est officiel, le pont de Kaaka, dans la préfecture de Coyah a été inauguré ce jeudi 15 mai 2017 par le Président de la République Pr Alpha Condé. Ce nouveau bijou vient ainsi remplacer l’ancien construit dans les années 40. Cet ouvrage de franchissement devra améliorer la sécurité des usagers et leurs biens sur la nationale n°1. Ce pont long 130 mettre, a été réalisé grâce à la coopération guinéo-japonaise à hauteur d’un milliards 606 millions de yens soit 131 milliards de francs guinéens.

C’est aujourd’hui, une très bonne nouvelle pour le peuple de Guinée et surtout pour les usagers de la nationale n°1. Depuis plusieurs décennies, l’ancien pont présentait des signes de fatigue et causait assez d’accidents, sans parler des embouteillages interminables sur cette voie. Mais avec la construction de ce nouveau pont par le Japon, tout ceci n’est plus que d’un lointain souvenir.

« La réalisation de ce pont a été possible grâce à la coopération Guinée-Japon à travers JICA qui a financé les études, les travaux et la mission de contrôle pour un montant de près 12 millions de dollars US. Ce nouveau pont a une longueur totale de 130 mètres linaires repartis en 5 travées de 25 mètres linaires chacune. L’ouvrage est bâti sur 4 appuis intermédiaires avec une hauteur moyenne 9,83 mètres linaires et 2 culés massives. Le gabarit du pont est de 12 mètres linaires et est constitué d’une chaussée de 2x4 mètres plus 2 trottoirs de 1,5 mètre linaires de part et d’autres de la chaussée » a expliqué Oumou Camara, Ministre des Travaux Publics.

Malgré l’arrêt de ce chantier en 2015 à cause de l’épidémie d’Ebola, les autorités guinéennes n’ont pas baissé les bras pour sa réalisation. Aujourd’hui ce pont flambant neuf qui relie la capitale Conakry aux villes de l’intérieur du pays doit être préservé par les usagers. Mais tout passe selon le Président de la République, par une bonne maitrise du code de la route.

« Les accidents sont dus au fait que nous sommes très indisciplinés. Nous ne respectons pas le code de la route, nous ne respectons pas le nombre de passagers. Si un car doit prendre 20 personnes on met 50 personnes. L’accident de Dubréka par exemple, c’est un véhicule qui ne devait prendre que 20 personnes mais il y’avait 54 personnes et d’autres même sur le toit du véhicule. Alors il ne suffit pas seulement de faire de pont, il faut qu’on discipline les conducteurs de ces engins et les populations » a martelé Pr. Alpha Condé.

D’ailleurs pour que tout cela soit une réalité, le gouvernement entend mettre en place des mesures sécuritaires afin d’éviter les accidents de la circulation.

« Nous avons décidé de faire les états généraux de la circulation afin d’obliger chacun à respecter le code de la route. Il y’a des règles précises, un camion ne doit pas dépasser un certain nombre de tonnes et une citerne ne doit pas dépasser un certain nombre de litre. Aucun véhicule ne doit mettre les passagers sur le toit de leurs engins. Le toit n’est pas fait pour les passagers, mais plutôt pour les bagages. Comme le guinéen n’est pas discipliné, il faut alors qu’on vous apprend à être discipliné. C’est pourquoi nous allons désormais faire des lois qui vont obliger tous les transporteurs (Chauffeurs et cyclistes) à respecter le code de la route parce qu’il y’a trop d’accidents et trop de morts inutiles qu’on peut éviter en Guinée » a conclu le Président de la République.

Avec cette coopération gagnant-gagnant entre les autorités nipponnes et guinéennes, cet axe de collaboration contribuera à la fluidité de la circulation aussi bien pour l’intégration nationale que sous-région a ajouté l’ambassadeur de Japon en Guinée.

Alseny Diallo
+224 662 192 029
dialloalseny3@gmail.com



Publié le 16/6/2017


A LIRE AUSSI...

Le ministre de la justice monte au créneau contre le personnel de l'appareil judiciaire

Un nouvel accord entre le ministère des finances et la banque mondiale

Lutte contre l’immigration : Ismaël Condé propose des pistes de solutions

Cohésion sociale : les Ambassadeurs de la paix choisissent le football

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE